Relation client

Youpi, j’ai un client ... et maintenant?

Qu'est-ce qu'un client?

L'expérience nous dicte que cette question est moins anodine qu'il n'y paraît à première vue. Avant de parler de la valeur d’un client, de liens juridiques et ainsi de suite, il faut distinguer  l'approche linguistique et l'approche de fond. Dans les dictionnaires, un client, au sens économique du terme, désigne la personne ou l'entité qui prend la décision d'acheter un bien ou service, de façon occasionnelle ou habituelle, à un fournisseur contre rémunération. Ceci est l'approche linguistique!

Un client est bien plus que cela?

En terme de contenu, il nous sied d'ajouter certaines précisions à cette interprétation linguistique:


  • "Le client" est l'une des deux parties dans un engagement contraignant. Tant le client que l’entrepreneur de jardin sont liés à des règles spécifiques dans cette relation. Ainsi, le client sera tenu de payer sa facture et vous serez dans l’obligation d’effectuer les travaux conformément aux accords conclus en termes de matériaux, de performance, de délais etc

  • Votre client n’est pas nécessairement un client pour vos collègues. Il est de la plus haute importance pour toute entreprise, de bien réfléchir au profil de son client. Ceci vaut aussi bien pour la petite entreprise que pour l'entreprise à la réputation internationale. C’est une illusion, malheureusement très fréquente chez nos entrepreneurs de jardin, de penser que l’on peut considérer tout le monde comme client. Et bien la tentation est parfois, grande, nous nous engageons quand même et ça nous conduit irrévocablement vers des ennuis en termes de délais non respectés, de manque de capitaux, de capacité ou de savoir-faire.

  • Un "client" est avant tout un concept économique. En d'autres termes, un client est une des parties dans une relation qui assure vos bénéfices. Il vaut mieux cataloguer un client qui ne génère pas de bénéfices dans la catégorie "service d’amis" Et oui, tout à fait exceptionnellement, il peut être logique d'effectuer une certaine tâche contre un rendement très faible, à condition que ce soit bénéfique à la relation globale.
Un client n’est certainement pas…..?

La loi sur les relations du travail, nous précise qu’un client est un donneur d’ordre mais certainement pas votre employeur. Il est crucial dans l’appréciation de cette relation de pouvoir refuser de l’entamer, mais également d’estimer la façon dont vous envisager d’organiser votre travail. Cela signifie que vous avez le droit de refuser un client, si vous soupçonnez qu'il ne remplira pas ses obligations ou si vous estimez que le contrat ne serait pas suffisamment rentable.  
Qu'est-ce que la FBEP fait pour vous? 

  • Mauvais payeurs, webshoppers,  partis non fiables ...  ils sont tous passés en revue lors des réunions régionales de la FBEP. Assurez-vous de ne pas rater ces informations afin de ne pas vous engager avec des clients dont personne ne veut.

  • Personne ne peut tout faire. Quelquefois, on doit confier un ordre dans son intégralité à un collègue, parfois on va demander à un collègue de participer à un projet plus important. Assurez-vous, lors des réunions de la FBEP, d’être là quand vos confrères sont à la recherche d’un partenaire

  • Une relation entreprise-client est un engagement contraignant. Mais qu'en est-il de vos offres, de vos conditions contractuelles, des prix, des garanties de vos fournisseurs, de l’opposabilité en cas litige etc. ... La FBEP vous aide à relier tous ces engagements les uns aux autres et ceci de manière cohérente, dans des accords écrits et clairs. Les bons comptes font les bons amis ... pour autant qu'ils soient bien définis!
- powered by SiteManager